Boulets à la liégeoise fait peau neuve!

Boulets à la liégeoise fait peau neuve!

Après bientôt un an d’existence, il était temps de donner un petit coup de frais à notre site!

J’ai donc retroussé mes manches et mis en place un tout nouveau thème que je continue à fignoler selon mes goûts. Des petits changements mineurs sont donc à prévoir durant les semaines à venir. Mais le plus gros du travail est déjà sous vos yeux.

En espérant que le nouveau design vous plaise. N’hésitez pas à me faire vos commentaires.

A bientôt pour le premier anniversaire du site!

Liégeoisement vôtre, darth

Telle mère … telle fille (Liège)

Telle mère … telle fille (Liège)

Pour ce nouveau billet, vos tastes-boulets se sont retrouvés face à un gros dilemme. Dilemme qui a failli remettre en cause l’existence même de cet article. Mais avant de nous attarder sur les raisons, plantons le décor…

Cette fois, nous emmenons nos papilles chez « Telle mère…telle fille », un resto plutôt classe situé rue des Clarisses. Lumière intime, ambiance cosy; nous nous y sentons très vite à notre aise. Il faut dire que la sympathie du personnel et de la patronne y sont pour beaucoup. L’établissement propose deux cartes: la carte du midi et celle du soir. Et c’est bien cela la base de notre dilemme. En effet, les boulets « telle mère » (façon liégeoise) sont uniquement proposés le midi. Or, il se fait que nous avons rendu visite à « Telle mère…telle fille » en soirée…

La carte du midi propose des plats plus classiques: tête de veau, jambon à l’os, boulets ainsi que tout une variété de salades et de « jacket potatoes ». La carte du soir quant-à-elle propose viandes, grillades, poissons et une ardoise de suggestions variant au gré des saisons.

Vos tastes-boulets étant tellement impatients de déguster leur plat favoris n’ont même pas (honte à eux) pris la peine de lire la carte et ont d’emblée passé leur commande. Quelle ne fût pas leur déception lorsqu’on leur fait savoir que les boulets ne sont pas proposés en soirée! « Vous veniez uniquement pour les boulets en fait? » nous dit la sympathique serveuse. « Evidemment! » « Je vais voir en cuisine si c’est possible, mais je ne promets rien ». La revoici donc une minute plus tard la mine désolée: « malheureusement, ca ne va pas être possible ». Nous sommes donc très embêtés et envisageons même la possibilité de changer d’établissement tant nous avions envie de déguster un boulet ce soir là. Mais c’est sans compter sur l’apparition soudaine de la patronne: « Vous êtes venus pour les boulets? » « Oui! » « Ecoutez, on peut vous en faire mais la seule différence est que vous aurez du pain de viande. C’est exactement la même viande que les boulets mais sous une forme différente. Concernant la sauce, ce sera exactement la même » « Allez..vendu! Deux pains de viande à la liégeoise! »

 

Et quelques minutes plus tard, revoici notre sympathique serveuse tenant dans chaque mains, deux larges assiettes surmontées d’une petite cocotte sur lesquelles trônent une mini ardoise « boulets à la liégeoise ». Celle-ci nous annonce fièremment « nous avons fait notre maximum, pour chacun d’entre vous, une des deux pièces est un boulet ». Un effort que nous apprécions tout particulièrement.

 

C’est le moment de soulever le couvercle de notre cocotte dont s’échappent les premières senteurs. Et il faut dire que cela sent très bon! Nous découvrons donc deux pièces: un boulet et un pain de viande baignant dans la sauce brunâtre que nous connaissons bien. Sauce dans laquelle nous pouvons retrouver oignons et petits raisins.

Nous attaquons la première pièce….Nul doute que les boulets/pain de viande sont fait maison. Ceux-ci n’ont pas l’apparence ni la texture des boulets industriels. Nos papilles confirment notre diagnostic: la viande est très bien assaisonnée. La sauce à présent: terriblement bonne. Celle-ci est fine et rafinée. L’ensemble boulets-sauce se marient très bien. Si nous devions comparer, nous pourrions dire qu’elle est très approchante de ce que l’on peut retrouver chez « Le Lulay al Copète ».

Les frites nous posent par contre problème…car…ce ne sont pas des frites! Mais des pommes de terres rissolées accompagnées de mayonnaise. Renseignements pris, la maison n’accompagne jamais ses boulets de frites, même le midi. Cependant, malgré nos premières réticences, il s’avère que ces pommes rissolées sont bonnes et accompagnent très bien les boulet/pain de viande.Mais, petit bémol tout de même…une bonne frite nous manque. Est-ce peut par habitude d’avoir toujours vu nos boulets flanqués de nos nationales frites? C’est bien possible. La mayo quant à elle, bien qu’elle nous semble faite maison ne casse pas des briques, un peu « fade »… »banale ». Une salade accompagne également le plat. Celle-ci est vraiment bonne, la vinaigrette nous plaît beaucoup.

Nous arrivons tout doucement à la conclusion. Et nous ne pouvons vous cacher que l’existance même de ce billet a fait l’objet d’un petit débat. En effet, nous n’avons pas vraiment eu des boulets à la liégeoise mais un boulet et un pain de viande. Certes dans les faits seule la forme change, mais dans notre cocotte nous n’avions pas deux boulets. Les « frites » également…qui n’en sont pas. Comment noter cette différence? Pour avoir de vrais boulets il faudrait pout bien faire revenir un midi. Mais malheureusement cela est plutôt difficile pour vos tastes-boulets. Maintenant le plat que nous avons dégusté est bon…TRES bon. Et pourrait-être bien classé. Nous apprécions d’autant plus l’effort de la maison qui a fait tout son possible pour tout de même nous offrir un plat qui ne se trouve pas à la carte en soirée. Donc…après moules hésitations, nous décidons de ne pas être trop pinailleurs et de tout de même inclure « Telle mère … telle fille » sur notre site.

Notre note globale pour « Telle mère… telle fille »: B

Critère Note
Boulet B
Sauce B
Frites B
Mayo/tartare C
Note globale b
 
Telle mère… telle fille
Rue des Clarisses 46
4000 Liege
Tél: 04.237.03.70
Fermé Dimanche & Lundi
Ouvert du mardi au samedi midi, en soirée Jeudi, Vendredi et Samedi
http://www.tellemeretellefille.be
Industrie Nandrin (Nandrin)

Industrie Nandrin (Nandrin)

 Les fêtes de fin d’années terminées, le froid polaire quittant peu à peu notre plat pays, les taste-boulets reprennent du service pour votre (et notre) plus grand plaisir! Pour ce premier billet de l’année, vos serviteurs s’éloignent quelque peu de Liège pour se rendre dans un établissement peu connu des Liègeois: « L’industrie Nandrin ». Et oui, vous l’avez bien compris, il s’agit d’une « succursale » de notre Industrie nationale située rue Saint Gilles.

Le boulet y est-il de bonne qualité? L’ambiance « vieille brasserie liégeoise » est-elle également de mise dans ce second établissement? C’est ce que nous avons testé pour vous…

En poussant la porte de cet établissement bordant la route du Condroz, nous découvrons un cadre plutôt différent de celui que nous connaissons rue Saint Gilles. Le cadre de L’industrie Nandrin se veut un peu plus moderne et « classe » . Tout en parsemant ici et là, quelques touches « vieux bistrot » qui sont non sans rappeler la bien connue Industrie située  en Citée Ardente.

Industrie Nandrin - La carte La carte quant à elle est plutôt approchante. Nous retrouvons entre autres; les classiques vol au vent, le jambonneau ainsi que l’américain préparé. Et, ce qui nous intéresse tout particulièrement: les boulets à la liégeoise que la carte nous annonce « crapuleux ».

Le plat proposé ici est plus onéreux que celui de son homologue situé rue Saint Gilles. Le prix affiché est de 13€ pour deux pièces tant dis que l’Industrie Liège les propose au prix de 10,80€. Espérons que cette différence de 3€ soit justifiée dans notre assiette… A noter que la carte ne propose pas ce plat en une seule pièce comme c’est le cas dans l’autre implantation.

Nos boulets commandés, le garçon nous apporte un peu de pain accompagné de tzatziki afin de patienter. Le pain est encore chaud, la tzatziki est particulièrement bonne.

Peu de temps après arrivent nos boulets. Petit bémol: ceux-ci ne nous sont pas présentés dans une petite casserole comme c’est le cas pour d’autres tables. Cela ne change évidemment rien à la qualité du plat. Mais pour le coup d’oeil et l’ambiance, c’eut été plus agréable. Les boulets sont donc présentés en deux pièces trônant au milieu de l’assiette et accompagnés d’un peu de verdure ce qui n’est pas le cas rue Saint Gilles. Les frites quand à elles sont dans un plat à part et flanquées d’un peu de mayo.

Premier coup d’oeil: appétissant! L’ensemble est bien présenté et l’odeur qui se dégage du plat nous ouvre l’appétit. Ça sent bon…très bon même! Point de vue sauce nous ne remarquons aucun raisin et très peu d’oignons.

Premier coup de couteau: le boulet est ferme et semble fait maison. Entrent course nos papilles… Le boulet est bon mais un peu moins meilleur que celui proposé à Liège. Sa texture est par ailleurs « bizarre ». Difficile à expliquer. La sauce est bonne, mais moins que ce que notre odorat nous laissait présager.

Dans son ensemble, le plat est bon mais manque un peu de goût et de caractère. Certains apprécieront certainement cette sauce plus neutre, mais vos tastes-boulets la préfèrent plus goûtue. Il en va de même pour le boulet qui manque selon nous d’assaisonnement. Les frites quant à elles sont correctes ainsi que la mayo.

En conclusion et selon nous, le boulet servi rue Saint Gilles est bien meilleur. La verdure accompagnant le plat ne justifie pas à elle seule les 3€ de supplément. D’autant plus que la quantité de sauce servie est clairement insuffisante. Votre rédacteur ayant achevé la moitié de sa seconde pièce sans la moindre goutte de sauce. Très regrettable. Alors que les deux boulets perdent pied dans la sauce servie dans l’implantation liégeoise.

Nous tenons à noter la sympathie et l’attention du personnel.

Notre note globale pour « L’industrie Nandrin »: C

Critère Note
Boulet C
Sauce C
Frites B
Mayo/tartare C
Note globale c

 

Industrie Nandrin
Route du Condroz, 65
4550 Nandrin
Tél:085/23.23.36
e-mail: info@lindustrie.be
Site web: http://www.lindustrie.be/
Ouvert tous les 7 jours/7, midi et soirée
Fin de l’année, premières conclusions et podium

Fin de l’année, premières conclusions et podium

La fin de l’année approche à grands pas et le réveillon de la Saint Sylvestre commence à se profiler. L’occasion pour nous de tirer un premier bilan du site.

« Boulets à la Liégeoise » c’est un peu plus de 6 mois d’existance, 9 établissements visités, une dizaine de visiteurs quotidiens et un classement en 1ere page de Google. Pour un site sans aucune prétention, né autour d’un verre (certainement dans le Carré) sur une idée d’amis amateurs du boulet à la liégeoise; nous ne nous attendions pas à un tel « succès » (tout relatif).

Nous continuerons bien entendu à arpenter les différentes tables à la quête de notre boulet favori durant cette nouvelle année qui s’annonce.

(suite…)

Au Point de Vue (Liège)

Au Point de Vue (Liège)

Un des derniers articles de l’année… Cette fois-ci, nous nous rendons dans la brasserie-restaurant « Au Point de Vue » située à 50 mètres de l’Opéra royal. L’établissement a reçu en 2008, le prestigieux prix du boulet de cristal, décerné par la confrérie du Gay Boulet…

Installée au centre de Liège dans une demeure du 17e siècle, la brasserie-restaurant « Au Point de Vue » vous propose ses spécialités liégeoises, françaises et italiennes. Idéalement située dans le centre de Liège, dans une ambiance un peu « cosi », sa terrasse chauffée vous permettra de manger en extérieur. Et ceci, sept jours sur sept. A noter que l’établissement porte bien son nom, la vue sur le centre depuis la terrasse vaut franchement le coup d’oeil.

Avant de passer au détail du plat, nous tenons à insister sur un petit détail que nous avons particulièrement apprécié: en effet, dès notre arrivée, une assiette d’amuse-gueule nous a été apportée par le garçon afin de nous ouvrir l’appétit durant la lecture de la carte. Assiette plutot originale et bien fournie: biscuits, différents chips, crudités accompagnées de sauce cocktail. Tres peu de restaurants offrent ce genre de choses. De simples biscuits tout au plus.

 

La présentation du boulet sur la carte est plutôt alléchante: frites fraiches, salade, compote de pommes et poires, porc et boeuf, oignons, raisins, sirop de Liège. Le tout proposé en deux pièces au prix de 12€. Il s’agit du boulet le plus onéreux avec Victor. En espérant qu’il tienne ses promesses.

Bref, venons-en aux boulets! L’arrivée du plat à table est digne d’un cérémonial: tout commence par l’arrivée des boulets maintenus au chaud dans un creuset. Arrivent ensuite les frites suivies par la salade. Une fois les différents plats disposés, le creuset est enfin découvert par le garçon laissant échapper les premières effluves qui viennent chatouiller nos narines…appétissant! Notre hôte dépose la première pièce dans chacune de nos assiettes, l’arrosant copieusement de sauce avant de nous souhaiter un bon appétit.

 

Visuellement, rien à redire. Le boulet semble appétissant et notre odorat semble du même avis. Nous retrouvons dans la sauce les différents ingrédients mentionnés sur la carte:  raisins et oignons; ce qui n’est pas toujours le cas. Après nous être servis de frites et salade, nous passons enfin au premier coup de fourchette…. Terrible! Ce boulet est terriblement bon! La consistance est bonne: ni trop ferme, ni trop mou; le boulet est vraiment fait maison. La sauce…en plus d’être servie à profusion, est fine et délicieuse.

Cette sauce nous fait tellement bonne impression, que pour la première fois, vos tastes-boulet n’ont pas hésité à user de la lame du couteau pour en récupérer jusqu’à la dernière goutte.

La salade accompagnant le plat n’est pas en reste: il ne s’agit pas de quelque feuilles de verdure accompagnant le plat en guise de décoration mais d’une vraie bonne salade accompagnée d’une fort bonne vinaigrette. Les frites valent également le coup de fourchette. La mayo quand à elle est correcte.

Comme vous pouvez le remarquer, nos sommes totalement séduits! Nous comprenons réellement la raison pour laquelle la brasserie-restaurant « Au Point de Vue » s’est vue décernée le « Boulet de cristal 2008 ». Nous pouvons dire qu’il s’agit à l’heure actuelle de notre boulet favori! D’autant plus que l’ensemble (boulet, frites, salade) est vraiment homogène (la Hoegaarden Grand Cru aussi :P)

Notre note globale pour la brasserie-restaurant « Au Point de Vue »: B+

Les boulets à la liégeoise de la brasserie-restaurant Au Point de Vue

Critère Note
Boulet B+
Sauce B+
Frites B
Mayo/tartare B
Note globale bplus
Au Point de Vue
Place Verte, 10
4000 Liège
Tél: 04.223.64.82
Site web: http://www.brasserie-aupointdevue.be
Ouvert 7jours/7