Le Lulay Al Copète (Liège)

Le Lulay Al Copète (Liège)

Vos « taste-boulets » ne chôment pas ces derniers temps!

Après le Grand Café de la gare, nous revenons dans le centre, non loin du passage Lemonier. Les connaisseurs l’auront deviné, l’établissement que nous avons décidé de tester n’est autre que « Le Lulay Al Copète ».

D’autant plus qu’un article rédigé par Guy Lemaire recommande chaudement cette table…

Cette brasserie-restaurant installée au numéro onze de la rue Lulay des Febvres, vous propose tout un ensemble de spécialités. Sont proposées à la carte: rognons de veau à la liégeoise, jambonneau grillé, tête de veau Madère, filet américain préparé minute, sans oublier bien évidemment: les boulets à la liégeoise. Lorsque le temps le permet, il vous est possible de déguster les plats mitonnés par le Lulay à l’extérieur. L’ensemble des terrasses installées par les différents commerces, confère à la rue Lulay des Febvres, une ambiance conviviale.

Pour accompagner nos boulets, quoi de plus normal que de déguster une bonne bière! Notre choix se porte, suivant les bons conseils du patron, sur une bière de la région nommée « la Hervoise ». « Cette bière accompagne merveilleusement bien les boulets à la liégeoise » pour reprendre ses dires. Nous allons donc la découvrir…

Arrivée des boulets…Servis par deux pièces de taille très honorable, ceux-ci sont bien évidemment accompagnés de frites, mayonnaise ainsi que d’un peu de verdure afin de décorer le plat.

Première bouchée et première impression: bon, très très bon même! Le boulet est à la fois ferme et très bien assaisonné. La sauce: exquise. Assez différente de ce que nous avons pu goûter jusqu’à présent. Parsemée de petits oignons, raisins secs et pruneaux (ce qui n’est pas courant) elle se révèle à la fois douce, prononcée mais pas trop. Un vrai régal pour le palais. Les frites sont également très bonnnes mais sans être transcendantes. Idem pour la mayonnaise.

Nous tenons particulièrement à épingler le fait que le patron, très attentif à ses clients, nous a proposé de nous reservir un plat de frites alors que nous n’avions (encore) rien demandé. Frites qui ne sont d’ailleurs pas comptées en supplément! Et cerise sur le gâteau: le verre de la patronne, offert en fin de repas: un peket! Quoi de mieux pour terminer en beauté ce repas typique liégeois?

C’était donc un moment très agréable passé à la terrasse du Lulay: patrons serviables, attentifs et très symapthiques. Un boulet à la liégeoise qui place la barre très haut, la découverte d’une bière régionale. Nous recommandons vivement cet établissement.

Noter le Lulay est particulièrement difficile étant donné les ténors précédents qui ont déjà placé la barre très haut. D’autant plus que outre le fait que le plat soit délicieux, celui-ci s’avère être pour l’instant, le moins cher: 8,90€. Le rapport/qualité prix est donc très élevé! Ceci va donc influencer la note.

Notre note globale pour « Le Lulay al Copète »: B

Critère Note
Boulet B
Sauce B
Frites C
Mayo/tartare B
Note globale b
 
Le Lulay Al Copète
Rue Lulay des Febvres, 11
4000 Liege
Tél: 04.222.06.70
Fermé le dimanche, lundi et jeudi soir
http://www.lelulayalcopete.be/
Le Grand Café de la gare (Liège)

Le Grand Café de la gare (Liège)

En ce 14 août, à quelques heures des festivités en Outremeuse, quoi de plus normal pour vos « taste-boulets » préférés que de déguster leur plat liégeois favori: les boulets à la liégeoise!

Nous nous sommes donc rendus à la brasserie de la gare de Liège-Guillemins, « le Grand Café de la Gare » situé à l’entrée du grand hall, ouverte depuis peu.

La brasserie vous permet à la fois de siroter un verre, d’y prendre votre déjeuner ou encore d’y manger de la petite restauration. Mais l’établissement est également un restaurant à vocation gastronomique. Peut de temps avant son ouverture, il nous avait été annoncé qu’il s’agirait d’une brasserie dite « de luxe ». Et c’est bien le cas; cadre plutôt classe, cuisines apparentes,  décoration soignée, tables bien dressées avec ronds de serviettes, bougies et petits pains.

L’endroit se fond parfaitement bien dans ce gigantesque édifice signé Calatrava. Les pas perdus des voyageurs, visibles au travers du plafond semi-transparent, vous accompagnent durant le repas. Le cadre, tout étant « de standing », reste à la fois convivial et accueillant et vous offre une vue presque panoramique sur la nouvelle place des Guillemins. Il vous sera même possible, par beau temps, de savourer votre verre sur la terrasse tout en observant les allées et venues des voyageurs.

La carte du restaurant est plutôt bien fournie et vous propose entrées, poissons, viandes et volailles ainsi que des plats dits « canailles ». Sans bien entendu oublier les desserts. Il y en a donc pour tous les goûts. La carte « brasserie » quand à elle, vous propose outre les boissons, de quoi grignoter avec sa petite restauration.

Le décor étant planté, venons-en à ce qui nous intéresse: les boulets. Ceux-ci sont proposés par trois pièces au prix de 11€. La présentation est extrêmement soignée et à la hauteur du l’endroit: servis dans une petite cocotte en fonte, accompagnés d’un petit plat de salade et bien évidemment de frites. Cela va de soi. Le service nous donne véritablement l’eau à la bouche.

L’ouverture de la cocotte nous permet de découvrir les fameux boulets qui marinent dans une sauce généreusement servie. Et là, première déception; les boulets sont petits. Pour donner un ordre de grandeur, les trois pièces doivent être l’équivalent d’une pièce 1/2, grand maximum dans un autre établissement. Mais, ne nous laissons pas décevoir et passons à la dégustation. Car malgré ce détail, nos papilles vont peut-être découvrir un boulet fameux. Mais…, seconde déception: nous trouvons l’ensemble plutôt fade. Même si la consistance du boulet est très appréciable, le plat manque à nos yeux sérieusement de goût, de caractère. Tant le boulet que la sauce. Ce doit d’ailleurs être pour l’instant le plat ayant le moins de goût que nous avons eu l’occasion de goûter. Comparé à Victor, Lequet ou Philippe pour ne citer qu’eux.

Il va de soi qu’une sauce trop forte peut vite devenir écoeurante. Mais un boulet à la liégeoise se veut tout de même être un plat qui a du goût. Chose que nous n’avons pas retrouvée au Grand Café de la gare. Sans compter que notre première déception se confirme: nous terminons notre plat avec…une petite faim. Le petit plat de salade et la miche de pain tentent tant bien que mal de rassasier nos estomacs festifs. Les frites quant-à-elles, sans être exceptionnelles sont bonnes. La mayonnaise accompagnant les frites sans être mauvaise est quelconque. Notons tout de même un point plutôt positif: l’établissement n’est pas avare en sauce. Il s’agit du premier établissement où il y a même plus de sauce qu’il n’en faut. C’est tout de même à noter.

Nous ne manquerons cependant pas d’y retourner afin de goûter les autres plats proposés sur la carte. Mais, en dehors du cadre de ce site.

Notre note globale pour « Le Grand Café de la Gare »: D

Critère Note
Boulet D
Sauce D
Frites C
Mayo/tartare C
Note globale d
Le Grand Café de la Gare
Gare des Guillemins, 20
4000 Liège
Tél.: +32 (0)4 222 43 59
Ouvert tous les jours, de 7h à 23h
Site web: http://www.grandcafedelagare.be
Le vin sur vin (Liège)

Le vin sur vin (Liège)

Situé en face du Perron, symbole des libertés liégeoises, dans une des plus anciennes maisons de la place, cet établissement s’est vu attribuer en 2007, le boulet de cristal décerné par la confrérie du Gay Boulet.

Maison datant de 1650, plafond bas, cheminée faite de carreaux de faïence bleue, lumière tamisée, bougies sur tables, le cadre du vin sur vin est très intime. Idéal pour un petit tête à tête en amoureux, ou encore, en décembre, un repas entre amis aux portes du Village de Noël. L’établissement peut accueillir une quarantaine de couverts. Un cadre très agréable avec un personnel qui l’est tout autant.

Venons-en au sujet qui nous intéresse: le boulet à la liégeoise. Proposé en une ou deux pièces, respectivement au prix de 8 et 11 euros, celui-ci est bien évidemment accompagné de frites, mais également de salade et mayonnaise maison.

Primé boulet de cristal (tout comme Lequet-Stockis), nos papilles étaient curieuses de passer à la dégustation. Nous attribuons une très bonne note au boulet en lui-même: ferme juste comme il faut, bien assaisonné; c’est le meilleur boulet que nous avons pu goûter jusqu’à présent. Le boulet vaut réellement le prix décerné. La sauce, quand à elle, est plus décevante car plus « banale ». Non pas qu’elle soit mauvaise, nous l’aurions aimée plus assaisonnée, plus relevée, avec plus de « caractère ». La mayonnaise maison, est tout à fait correcte.

Notons la petite soupe, offerte dès notre arrivée en guise d’amuse bouche.

Critère Note
Boulet C
Sauce C
Frites B
Mayo/tartare C
Note globale c
Le vin sur vin
Place du Marché, 9
4000 Liège
Tél.: 04.223.28.13
Fermé le samedi midi et jours fériés
Café Lequet – Chez Stockis (Liège)

Café Lequet – Chez Stockis (Liège)

Pour ce premier article estival, changement de quartier! Nous nous retrouvons cette fois du côté de l’ancienne grand poste. Vous l’avez deviné, nous avons visité une des institutions de Liège: Le Café Lequet!

Ouvert dans les années 50, cet établissement dont la publicité n’est plus à faire, a bâti sa réputation sur un seul plat: LE boulet à la liégeoise. Situé quais sur meuse à deux pas du marché dominical de la Batte, c’est principalement le dimanche qu’il faut y aller: ca crie, on se serre, on attend debout au bar qu’une place se libère. Bref, une ambiance typiquement liégeoise.

Derrière le bar nous retrouvons Guillaume Stockis; personnage fort en gueule, brut de décoffrage mais à la fois très sympathique. Bref, un vrai liégeois. Cet ancien commercant en fruits et légumes dans le quartier de Bavière a repris l’établissement depuis 1991 suite à une soirée un peu arrosée durant laquelle il demanda à Lequet s’il ne comptait pas remettre son café.

L’établissement, dont la déco est très certainement d’époque (et c’est d’ailleurs ce qui fait son charme) peut acceuillir environ une cinquantaine de couverts. L’ambiance y est bon enfant, un peu « cantine » scolaire avec ses tables alignées. La voix carverneuse du patron, particulièrement locace, parrticipe également à l’ambiance.

A la carte, mis à part les boulets, Stockis nous propose ses habituelles tomates crevettes, croquettes de crevettes et rognons de veau. Les suggestions du jour quand à elles, se trouvent affichées au mur.

Intéressons nous maintenant au boulet. Proposé en une ou deux pièces, accompagnés de salade ou compote, les prix s’étalent de 7,15€ pour une seule pièce à 10,40€ pour deux pièces avec salade ou compote.

Chez Stockis - Café Lequet : Gros plan bouletLe boulet proposé par Stockis est bon, TRES bon même. Fait maison, celui-ci est un peu plus « pâteux » qu’à l’accoutumée et de taille un légèrement inférieure aux établissements visités précédemment. La sauce quand à elle, est également très bonne. Fort sucrée (certains diront peut-être un peu trop), nous aurions apprécié en avoir un peu plus sur notre assiette. Idem pour la portion de frites, très bonnes au demeurant, mais qui nous laisse une légère impression de trop peu. Nous vous conseillons en accompagnement la compote de pommes qui est excellente et se marie très bien avec le plat. N’hésitez pas à commander la mayonnaise maison qui vaut franchement le coup.

Lequet, on aime ou on aime pas. Mais cet établissement ne laisse personne indifférent. De par sa déco, son ambiance et son patron qui n’hésitera pas à siffler après vous pour vous indiquer qu’une place est libre (oui oui, c’est du vécu). Si vous vous attendez à être reçu tel un restaurant 3 étoiles, passez votre chemin. Si vous aimez la convivialité et n’avez pas peur d’être un peu bousculé dans vos convenances, cet endroit vous plaira. C’est du typiquement liégeois. On y côtoie jeunes, moins jeunes et plus âgés.

Difficile de noter le boulet, car celui-ci est très bon et la note dépendra principalement du goût de chacun. Lequet fait très certainement partie du trio de tête. Si vous préférez un boulet plus « pâteux », à la sauce fort sucrée; Lequet est fait pour vous. Si vous préférez un boulet plus ferme à la sauce moins sucrée, il faudra vous tourner vers Victor ou Philippe.

Notre note globale pour Chez Stockis – Café Lequet:  B

Chez Stockis - Café Lequet - Boulet
Critère Note
Boulet B
Sauce B
Frites C
Mayo/tartare B
Note globale b
Chez Stockis – Café Lequet
Quai sur Meuse 17
4000 Liège
Tel.: 04.222.21.34
Fermé le mardi et dimanche soir
L’Industrie (Liège)

L’Industrie (Liège)

Il est à présent temps de se promener dans le Faubourg Saint-Gilles afin de visiter une institution de la cuisine liégeoise, j’ai nommé « L’Industrie ».

Cet établissement, presque centenaire, jouit d’une excellente réputation auprès des liégeois qui le fréquentent en masse.

Son ambiance « vielle brasserie », sa déco si particulière où se côtoient plaques émaillées d’époque, objets typiques ou même des dessins de F. Walthéry, et le service chaleureux à l’ancienne (si on oublie l’accueil glacial de la serveuse blonde, fraîchement arrivée derrière le bar à l’entrée) vous font sentir très vite à l’aise.

Si vous souhaitez découvrir la gastronomie liégeoise, c’est l’endroit où vous devez vous rendre. En plus des traditionnelles moules (en saison) et autres grillades, la carte vous propose de goûter à des plats qui vous rappelleront les dimanches passés à la campagne, chez mamy.

Rappelons également la possibilité de commander des plats à emporter, comme dans une friterie traditionnelle, sauf les vendredis et samedis soirs. De plus « L’Industrie » est un des derniers endroits où nous pouvons déguster nos frites dans un cornet en papier et agrémentées d’une délicieuse mayonnaise faite maison.

Maintenant, parlons de ce qui nous intéresse, à savoir les boulets.

Servis par une ou deux pièces, leur présentation sur l’assiette est très sommaire. Nous avons droit à une grande assiette où trônent nos boulets abondamment entourés de sauce … Et c’est tout ! Les frites, quant à elles, sont servies à part sur un petit plateau en inox. Bien que le but de ce restaurant soit de servir des plats « comme à la maison », nous aurions apprécié un petit effort à ce niveau. Cependant, en ce qui concerne la quantité, nous ne nous plaindrons pas. Même les plus gourmands d’entre nous seront rassasiés en fin de repas.

La viande peut paraître un peu sèche pour certains mais reste de très bonne qualité. Les frites sont également très bonnes même si elles n’atteignent plus le niveau de l’époque où « L’Industrie » avait été élu meilleure friterie de Liège. Quant à la sauce, et cet avis n’engage que moi, elle est tout simplement la meilleure qu’on puisse trouver dans la Cité Ardente. Douce, onctueuse à souhait, juste ce qu’il faut d’amertume et se sirop, … C’est un vrai régal !

Notons au passage que la bière servie n’est plus d’origine Belge. Un comble pour une brasserie qui met l’accent sur le terroir. Je vous conseille donc de commander une Carlsberg© à la place de l’insipide Bofferding© qui n’a de bière que le nom.

Notre note pour « L’Industrie »: B

L’Industrie
6 rue Saint-Gilles
4000 Liège
Tel : 04 223 08 54

Ouvert 7 jours sur 7

Prix : 10,80€ pour deux pièces (7€ pour une)

Chez Victor (Liège)

Chez Victor (Liège)

Pour ce nouveau billet, nous allons flâner du côté de la rue Pont d’Avroy afin de déguster les boulets proposés par Victor.

« Chez Victor » est un établissement relativement récent, installé non loin du cinéma « Palace » et qui recu très rapidement ses lettres de noblesse par la population Liégeoise.

[MISE A JOUR] Après plusieurs commentaires négatifs, nous sommes retournés chez Victor. Et force est de constater que la qualité n’est plus au rendez-vous. L’établissement ne mérite plus la note qui lui a été accordée. Un nouvel article sera bientôt rédigé à cet effet

Il s’agit d’une friterie/restaurant plutôt « de standing » dans un cadre « belge » très affirmé: assiettes décoratives ornées des frimousses de personnalités belges au mur, couleurs du drapeau national reprises dans la déco. La salle s’avère à la fois classe, sympathique et très vivante: les serveuses n’arrêtant pas de trotiner afin de servir les clients qui se pressent en masse. Nous vous conseillons vivement de réserver votre table si vous désirez vous y rendre le samedi en soirée.

La carte, logée au creux d’une couverture d’un album de Tintin, nous propose une petite dizaine de plats traditionnels. Parmi ceux-ci: boulets à la liégeoise, vol au vent, poulet à la Kriek et carbonnade flamande.

Attardons-nous maintenant à ce qui attire toute notre attention sur ce site: LE boulet. Victor nous propose son boulet à la Liégeoise en une ou deux pièces. Celui-ci nous est servi piqué d’un petit drapeau belge avec bien évidemment les traditionnelles frites, mais aussi, un peu de verdure. Le boulet est… pratiquement parfait: bien consistant et fait maison, il n’est ni trop petit ni trop gros. La sauce qui l’accompagne frôle elle aussi la perfection: goût très prononcé, consistante idéale. Nous l’apprécions tellement qu’elle nous donne d’ailleur une petite impression de « trop peu ». La frite elle aussi, mérite nos éloges. Elle fait partie, selon nous, des meilleures proposées à Liège. Le boulet à la liégeoise proposé par Victor vaut franchement le détour!

Notre note globale pour « Chez Victor »: 7,9/10

Critère Note
Boulet 7,8/10
Sauce 8.1/10
Frites 6/7
Mayo/tartare 2/3
Note globale 7,9/10
Chez victor
8, Pont d’avroy
4000 Liège
Belgique
Fermé le dimanche
Page 4 sur 512345