Le Bistrot d’en face (Liège)

Le Bistrot d’en face (Liège)

Ce nouvel article de l’année commence bien: nous ne sommes pas d’accord! Le taste-boulets qui accompagnait votre rédacteur n’a pas exactement la même opinion. Vous saurez le pourquoi du comment en parcourant cet article.

Pour cette nouvelle dégustation, nous nous sommes rendus du coté de l’ancienne halle aux viandes en plein cœur de la Cité Ardente.

Le Bistrot d'en face - La carte
L’établissement du jour, « Le bistrot d’en face », est installé dans une ancienne maison au cadre pittoresques mais à la fois intime et chaleureux. C’est de la cuisine française que vous retrouverez dans votre assiette: andouillette grillée, rognons de veau, cassoulet, jambonneau cuit au four, steak tartare, cuisse de canard sont quelque uns des plats proposés à la carte du bistrot.

Mais le plat qui nous intéresse le plus est bien évidemment « Vrais boulets à la liégeoise servis en casserole noire, compote et mayonnaise » à 14,80€ les deux pièces. Ne tournons pas autour du pot: il s’agit des boulets les plus onéreux à ce jour. En espérant que la qualité soit à la hauteur du prix!

Après avoir savouré l’apéro maison et une petite mise en bouche, arrivent nos boulets. Comme indiqué sur la carte, ceux-ci nous sont effectivement apportés dans une petite casserole noire de laquelle pendouille un petit écriteau « Boulet à la Liégeoise » accroché à la poignée du couvercle (retiré bien trop rapidement pour me permettre de prendre une photo). Arrivent ensuite en plats séparés la compote, la mayonnaise et les frites. Laissant ainsi le choix au client de saucer les frites ou non.

Le Bistrot d'en face - FritesPremier boulet disposé dans l’assiette (le second restant au chaud dans la casserole), frites, compote et mayo: nous voici prêts à débuter la dégustation.

Premier coup de fourchette dans le boulet: celui-ci est ferme. Premières saveurs: bon! TRES bon même! Le taste-boulet qui m’accompagne et moi-même sommes du même avis: il s’agit d’un des meilleur boulet que nous ayons eu l’occasion de goûter. Si pas LE meilleur. Bien assaisonné juste ce qu’il faut. Pas trop mou ni trop ferme. Ce boulet nous plaît vraiment.

La frite est également très bonne, une des meilleures! Assez grosse, cuite juste comme il le faut et surtout: pas grasse! Rien a redire non plus sur la compote qui nous fait très bonne impression.

Nous arrivons maintenant au sujet qui « fâche »: la sauce. Celle-ci est liquide mais pas trop, clairsemée de petits raisins secs, légèrement sucrée et servie copieusement. La sauce est bonne, très bonne même. Elle lie l’ensemble boulet/frites/compote merveilleusement bien. A un tel point que mon compère s’exclame « c’est le meilleur que j’ai pu manger, il mérite la première place! ».

 Le Bistrot d'en face - Le bouletEt là…conflit: mon avis est plus nuancé. Effectivement le plat servi est très bon et homogène. L’ensemble se mariant très bien, un vrai plaisir pour le palais. Aucun des condiments ne faisant de l’ombre à l’autre.

Cependant, même si elle est très bonne, j’aurais préféré que la sauce ait un chouia plus de goût. Évidemment tout est question de goût, mais je verrais plutôt le Bistrot d’en face sur la 3e marche du podium que la 1ere. Une grosse discussion commence: « moi je dis 1ere place » « moi la 3e…bon on coupe la poire en deux: 2e place! » « non non…moi je dis 1ere et d’ailleurs je me plaindrai sur le site ». Attendez-vous donc à des représailles en commentaire 😛

Quoiqu’il en soit, nous sommes tous les deux d’accord sur une chose: le plat proposé par le Bistrot d’en face est vraiment bon. Un peu cher certes (il s’agit tout de même du plat le plus cher du classement) mais cela vaut le coup de fourchette. Un boulet à la liégeoise très bon, un cadre très agréable, un personnel serviable qui nous a d’ailleurs conseillé un petit vin rouge qui accompagnait très bien le boulet. Tous les ingrédients étaient réunis pour passer un bon moment gustatif.

 

Notre note globale pour « Le Bistrot d’en face »: 8,3/10

Le Bistrot d'en face - Table
Critère Note
Boulet 9,5/10
Sauce 8,5/10
Frites 5,5/7
Mayo 1,5/3
Note globale a
 
Le Bistrot d’En Face
Rue de la Goffe 8-10
4000 Liège
Tél: +32 (0)4 223 15 84
Site web: http://www.lebistrotdenface.be/
Fermé le samedi midi, le lundi et le mardi

9 Commentaires

  1. georis

    Bonjour, je passe semaine prochaine avec deux critiques visité ce bistrot pour me faire mon idée!
    Une bonne bière de terroir liégeois (une Botteresse) est pour moi le meilleur mariage, restons Liégeois

    Réponse
  2. Nannig

    Aaah un peu de fight! 🙂 En tout cas ce débat au sommet donne envie d’aller tester pour se faire sa propre opinion, presque plus que pour une 1ère place unanime!

    Réponse
  3. marcus

    Certes le Point de de vue a une des meilleur sauce qui soit,je me rappel encore tout le plaisir qu’elle m’a procuré et que l’ensemble de leur boulet à la liégeoise mérite qu’on s’y rende.
    Mais ici,au Bistrot d’en face,j’ai eu droit au plat le plus aboutit jusque la,l’harmonie était parfaite.Un peu méfiant au début sur la mayonnaise,elle s’est révélée impeccable,les frites irréprochables,la compote…rraahhh la compote…la meilleur qu’il m’ait été donné de manger.Les boulets étaient juste comme il fallait et la sauce liait le tout de très belle manière.
    Le point de désaccord qui nous occupe ici vient du fait que le côté sucré du plat était amené par la compote (non intégrée dans le système de cotation) et moins par la sauce,cette dernière servant plus de lien entre les différent élément du plat.Sauce impeccable s’il en est.
    Je pense que c’est le boulet à la liégeoise le plus cuisiné que j’ai eu l’occasion de gouter (j’en veux pour preuve la petit mise en bouche d’une qualité rare)et le choix de miser sur l’harmonie global du plat devrait être mieux récompensé.Je maintiens que le Bistrot d’en face mérite la première place.
    Si vous avez le moindre doute à ce sujet,allez-y et mangez-en ceci est ZE boulet à la liégeoise.Je suis sure que les milliers de protestations qui suivront replaceront le Bistrot d’en face à la place qu’il mérite 🙂 oui,oui,les milliers de protestations…

    Réponse
    • darth

      Mouahahah! J’avais bien dit qu’il y aurait des représailles en commentaire! Même si elles se sont faites attendre 😛

      Réponse
  4. André Brugmans

    Après avoir essayé les quelques premières adresses, les meilleures pour moi sont celle-ci avec le Kleyer. Il y a aussi chez Pol à Nandrin.

    Réponse
  5. val

    Salut,
    Merci pour ce classement et vos articles.
    J’ai decouvert cet endroit et le point de vue grace a ce site. Pour moi il mérite d’être devant le point de vue.
    Bref, je ne sais pas si ils ont vu votre article mais j’y suis allé hier et les boulets sont a 13,80€ et non 14,80€.
    Bien a vous!

    Réponse
  6. Allard

    Dommage ce personnel en sous-effectif….. Nous sommes venus en famille. Si tout a bien commencé, personnel accueillant, boulets liégeois succulents, ça s’est gâté quand nous avons voulu renouveler nos boissons, attente hyper longue (oubli) et erreur de boisson, eau pétillante au lieu de eau plate. Arrivé au café , nous avons commandé 2 cafés , 2 cafés liégeois et une dame blanche. Si les 2 cafés sont arrivés très vite, le restant n’était toujours pas là 30 minutes plus tard. J’ai finalement du me résigner à les annuler et à demander l’addition ce qui paiement compris a pris 30 secondes ….

    Réponse
  7. digneffe

    Très bon mais 7.5 pas plus frites c’est pas ça. ..
    essayé le chevremont brasserie sur une place le lo
    ng de la vesdre. ..là supérieur a tous 9 su 10
    sûrement de loin les meilleurs frites de liège.

    Réponse
  8. HUBERT J

    Les excellents commentaires sur les boulets « lapin » du Bistrot d’en Face, le souvenir d’un excellent parmentier de queue de boeuf au foie gras dégusté en février de cette année m’ont amené à m’y rendre ce dimanche 3 septembre avec 2 collègues venus d’Allemagne, férus de notre spécialité culinaire régionale.

    Tout commence bien, mises en bouche délicieuses, services rapide et efficace au début… Les 6 boulets (3×2 donc) arrivent dans une cocotte accompagnés de très bonnes frites (le serveur m’explique qu’elles sont passées une première fois au saindoux et une seconde fois au blanc de boeuf) mais quantité trop juste pour 3 plats (j’ai l’impression que c’était la quantité pour 2 personnes max… le serveur nous en offrira un seconde « fournée » gracieusement mais après 1/4h d’attente et deux demandes de notre part, après le couac expliqué ci-après), compote de pommes de qualité également…

    A la première bouchée de boulet, un arrière goût de brûlé apparait clairement et immédiatement, je suis quelque peu circonspect et très déçu… Ne voyant plus le serveur (il est vrai qu’à ce moment-là, c’était « le coup de feu » et que nous étions installés au sous-sol), nous continuons de manger mais sans aucun plaisir. Lorsque l’on vient nous trouver pour demander si tout va bien, j’explique discrètement que nos boulets et la sauce goûtent le brûlé : avec la cuiller, nous dégageons devant le serveur la sauce du fond de la casserole et là, une croûte noire carbonisée d’un demi centimètre d’épaisseur sur la totalité du fond de la cocotte apparaît… Le serveur est confus, nous dit avertir directement le responsable des cuisines qui vient nous trouver et constate lui-même « les dégâts ». Il est embêté, propose de nous servir 3 nouveaux boulets, ce que nous refusons vu que nous n’avons plus faim…. Au moment de payer, ça fera 62 euros 60, soit 3×2 boulets + 3 boissons : aucun geste, juste un « excusez-nous pour le brûlé, on a averti le cuisinier qu’il doit faire attention »… C’est sans doute un fait exceptionnel et en effet les boulets et la sauce semblent extrêmement bien cuisinés, mais quand on se veut haut de gamme dans la catégorie, quand on est cité par le Michelin, ou tout simplement quand on est un commerçant consciencieux, on ne réagit pas de la sorte. Je pensais y inviter mon filleul pour son anniversaire, mais vu la double déception (plat brûlé et réaction « commerciale » du personnel inappropriée) nous irons manger ailleurs….

    Pour l’anecdote, en analysant le ticket de caisse de retour à la maison, je me suis aperçu que deux Coca Cola que nous n’avons ni commandés ni consommés ont été notifiés et payés de ma poche…

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *