Telle mère … telle fille (Liège)

Telle mère … telle fille (Liège)

Pour ce nouveau billet, vos tastes-boulets se sont retrouvés face à un gros dilemme. Dilemme qui a failli remettre en cause l’existence même de cet article. Mais avant de nous attarder sur les raisons, plantons le décor…

Cette fois, nous emmenons nos papilles chez « Telle mère…telle fille », un resto plutôt classe situé rue des Clarisses. Lumière intime, ambiance cosy; nous nous y sentons très vite à notre aise. Il faut dire que la sympathie du personnel et de la patronne y sont pour beaucoup. L’établissement propose deux cartes: la carte du midi et celle du soir. Et c’est bien cela la base de notre dilemme. En effet, les boulets « telle mère » (façon liégeoise) sont uniquement proposés le midi. Or, il se fait que nous avons rendu visite à « Telle mère…telle fille » en soirée…

La carte du midi propose des plats plus classiques: tête de veau, jambon à l’os, boulets ainsi que tout une variété de salades et de « jacket potatoes ». La carte du soir quant-à-elle propose viandes, grillades, poissons et une ardoise de suggestions variant au gré des saisons.

Vos tastes-boulets étant tellement impatients de déguster leur plat favoris n’ont même pas (honte à eux) pris la peine de lire la carte et ont d’emblée passé leur commande. Quelle ne fût pas leur déception lorsqu’on leur fait savoir que les boulets ne sont pas proposés en soirée! « Vous veniez uniquement pour les boulets en fait? » nous dit la sympathique serveuse. « Evidemment! » « Je vais voir en cuisine si c’est possible, mais je ne promets rien ». La revoici donc une minute plus tard la mine désolée: « malheureusement, ca ne va pas être possible ». Nous sommes donc très embêtés et envisageons même la possibilité de changer d’établissement tant nous avions envie de déguster un boulet ce soir là. Mais c’est sans compter sur l’apparition soudaine de la patronne: « Vous êtes venus pour les boulets? » « Oui! » « Ecoutez, on peut vous en faire mais la seule différence est que vous aurez du pain de viande. C’est exactement la même viande que les boulets mais sous une forme différente. Concernant la sauce, ce sera exactement la même » « Allez..vendu! Deux pains de viande à la liégeoise! »

 

Et quelques minutes plus tard, revoici notre sympathique serveuse tenant dans chaque mains, deux larges assiettes surmontées d’une petite cocotte sur lesquelles trônent une mini ardoise « boulets à la liégeoise ». Celle-ci nous annonce fièremment « nous avons fait notre maximum, pour chacun d’entre vous, une des deux pièces est un boulet ». Un effort que nous apprécions tout particulièrement.

 

C’est le moment de soulever le couvercle de notre cocotte dont s’échappent les premières senteurs. Et il faut dire que cela sent très bon! Nous découvrons donc deux pièces: un boulet et un pain de viande baignant dans la sauce brunâtre que nous connaissons bien. Sauce dans laquelle nous pouvons retrouver oignons et petits raisins.

Nous attaquons la première pièce….Nul doute que les boulets/pain de viande sont fait maison. Ceux-ci n’ont pas l’apparence ni la texture des boulets industriels. Nos papilles confirment notre diagnostic: la viande est très bien assaisonnée. La sauce à présent: terriblement bonne. Celle-ci est fine et rafinée. L’ensemble boulets-sauce se marient très bien. Si nous devions comparer, nous pourrions dire qu’elle est très approchante de ce que l’on peut retrouver chez « Le Lulay al Copète ».

Les frites nous posent par contre problème…car…ce ne sont pas des frites! Mais des pommes de terres rissolées accompagnées de mayonnaise. Renseignements pris, la maison n’accompagne jamais ses boulets de frites, même le midi. Cependant, malgré nos premières réticences, il s’avère que ces pommes rissolées sont bonnes et accompagnent très bien les boulet/pain de viande.Mais, petit bémol tout de même…une bonne frite nous manque. Est-ce peut par habitude d’avoir toujours vu nos boulets flanqués de nos nationales frites? C’est bien possible. La mayo quant à elle, bien qu’elle nous semble faite maison ne casse pas des briques, un peu « fade »… »banale ». Une salade accompagne également le plat. Celle-ci est vraiment bonne, la vinaigrette nous plaît beaucoup.

Nous arrivons tout doucement à la conclusion. Et nous ne pouvons vous cacher que l’existance même de ce billet a fait l’objet d’un petit débat. En effet, nous n’avons pas vraiment eu des boulets à la liégeoise mais un boulet et un pain de viande. Certes dans les faits seule la forme change, mais dans notre cocotte nous n’avions pas deux boulets. Les « frites » également…qui n’en sont pas. Comment noter cette différence? Pour avoir de vrais boulets il faudrait pout bien faire revenir un midi. Mais malheureusement cela est plutôt difficile pour vos tastes-boulets. Maintenant le plat que nous avons dégusté est bon…TRES bon. Et pourrait-être bien classé. Nous apprécions d’autant plus l’effort de la maison qui a fait tout son possible pour tout de même nous offrir un plat qui ne se trouve pas à la carte en soirée. Donc…après moules hésitations, nous décidons de ne pas être trop pinailleurs et de tout de même inclure « Telle mère … telle fille » sur notre site.

Notre note globale pour « Telle mère… telle fille »: B

Critère Note
Boulet B
Sauce B
Frites B
Mayo/tartare C
Note globale b
 
Telle mère… telle fille
Rue des Clarisses 46
4000 Liege
Tél: 04.237.03.70
Fermé Dimanche & Lundi
Ouvert du mardi au samedi midi, en soirée Jeudi, Vendredi et Samedi
http://www.tellemeretellefille.be

1 Commentaire

  1. Lou

    Une jolie éloge des boulets même s’ils ne l’étaient pas tout à fait, un peu comme un Tour de France devenu Carré depuis qu’il part de Liège. Raison pour laquelle je me suis permise d’y creuser un lien vers vos boulets pain de viande !

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *